EL MACHU PICCHU

Nous nous sommes levés à 5 heures du matin. L’auberge, qui a l’habitude, sert des petits déjeuners à partir de 4h30 du matin. L’accès au site du Machu Picchu est hyper réglementé : il y a une heure d’entrée indiquée sur votre billet et vous ne pouvez (en théorie) rester que 4 heures sur place (3 heures à partir du mois de juin). Même topo au niveau des navettes qui vous montent jusqu’à la cité inca. On vous parque derrière un petit panneau indiquant votre heure d’accès au Machu et pile à l’heure, des navettes vous embarquent jusqu’au sommet. Arrivés sur place, mieux vaut ne pas avoir oublié votre passeport car il est exigé à l’entrée. Les visiteurs sont invités à rentrer par vagues. Il y a énormément de monde à l’entrée mais une fois à l’intérieur, le site étant très grand, les visiteurs se répartissent naturellement autour des différents points d’intérêt. En arrivant sur le site, on domine la cité du Machu Picchu. Première claque : c’est beau. On se demande pourquoi il ont construit une cité à cet endroit et comment elle a pu être à ce point conservée. En fait, les espagnols au moment de la conquête de l’Amérique du Sud, n’ont pas eu connaissance de cette cité, probablement déjà abandonnée au moment de leur arrivée. Tout le monde ou presque en avait oublié l’existence. Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que les ruines ont été mises à jour, ce qui explique l’excellent état de conservation. Les espagnols, n’en ayant pas eu connaissance, n’ont pas pu détruire la cité ni se servir des pierres pour construire leurs propres bâtiments comme ce fut parfois le cas. Nous avons commencé par faire la « photo mythique » de la cité avant de nous rendre directement à la porte du soleil.

Il s’agit de la transition entre la fin du chemin de l’inca qui va jusqu’à Cusco et l’entrée dans la cité. Une heure et demie de marche aller/retour (en légère montée à l’aller) permet d’atteindre la porte du soleil qui nous offre un formidable point de vue sur la cité et son écrin. On voit bien les montagnes qui entourent cette ville mystérieuse.Plusieurs théories tentent d’expliquer la raison d’être de cette fabuleuse cité. Certains pensent que les Incas auraient voulu laisser une trace de leur grandeur sentant le déclin de leur empire arriver. D’autres pensent qu’il s’agissait d’une résidence secondaire pour l’empereur. Une chose est sûre, la cité était à une carrefour entre plusieurs autres cités et on y faisait du commerce. La ville aurait perdu de son intérêt aux yeux des incas à la mort de l’empereur et aurait été progressivement abandonnée.

Après avoir fait une longue pause à la porte du soleil, nous sommes revenus vers la cité sous un beau ciel bleu. Nous avons pris d’autres photos de l’ensemble du site depuis les différentes terrasses aménagées à cet effet. Chaque vue semble encore plus belle que la précédente. Il y a du monde, certes, mais chacun attend son tour pour faire ses photos souvenirs.

Nous nous lançons ensuite à la découverte de l’intérieur de la cité.

Il fait chaud, nous nous sommes levés à 5 heures du matin, et les enfants commencent à se lasser. C’est dommage car le site est vraiment fabuleux. Nous nous promenons à travers les rues, passons dans les anciennes habitations, découvrons les carrières où étaient taillées les pierres servant aux différentes constructions selon un circuit à sens unique. Impossible de revenir sur nos pas. Il n’y a pas de plan pour se repérer et nous n’avons pas pu passer à proximité du temple du soleil ni des bassins servant aux rituels (mais nous avions pu les observer de haut). Nous avons en revanche observé furtivement (interdiction de s’arrêter) l’intihuatana, pierre servant de calendrier dont seuls les prêtres avaient le « code », située au sommet du quartier sacré. De nombreuses terrasses de cultures entourent la cité. Nous avons ensuite traversé la grande place qui séparait le haut et le bas de la cité afin de déambuler dans le quartier administratif. Nous nous sommes hâtés pour finir le tour car les enfants étaient fatigués et ne profitaient plus de la visite. Je crois qu’ils sont trop jeunes (et aussi trop gâtés) pour réaliser la chance qu’ils ont eu de se trouver là et de visiter ce site mythique à leur âge. Nous ne les avions peut-être pas assez bien préparés… En tous cas, nous en avons pris plein les yeux. Nous avons appris par la suite que la cité du Machu Picchu avait été désignée comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde le 7 juillet 2007, jour de notre mariage… En regardant la liste de ces fameuses merveilles, nous nous sommes rendus compte qu’il s’agissait de notre quatrième! En effet, nous avons eu la chance de voir le Taj Mahal, la grande muraille de Chine, le Colisée et enfin le Machu Picchu. Ça nous a donné envie de voir les trois autres du coup! Prochaine destination? La Jordanie? Le Brésil? Le Mexique? On verra bien…

Contrairement à l’aller où nous avions pris la navette, nous avons fait le retour à pieds. Et ça descendait sec! Des marches et encore des marches, pas forcément ce qu’il y a de plus agréable pour descendre. Bizarrement, nous n’avons croisé aucune famille qui descendait à pieds. D’ailleurs, il y avait très peu d’enfants sur le site, l’accès au Machu Picchu depuis Cusco étant quand même au mieux cher, au pire compliqué,… Nous sommes arrivés à la ville d’Aguas Clientes en début d’après-midi et nous nous sommes fait un petit resto pour nous récompenser de nos efforts! Nous nous sommes baladés un peu dans la ville avant de retourner à l’hôtel. Le lendemain, nous avons fait le chemin en sens inverse : nous avons marché jusqu’à Hydroelectrica (nous nous sommes arrêtés en chemin pour visiter un jardin botanique et admirer une belle cascade) avant de reprendre le bus pendant 6 heures. Cette fois-ci, les enfants n’ont pas été malades. Nous sommes arrivés de nuit à Cusco, où notre chambre et nos bagages nous attendaient.

De retour à Cusco, nous avons pris un peu de repos. Simple balade dans la ville et spectacle folklorique le soir qui a fait l’unanimité.

Le lendemain, les garçons avaient rendez-vous avec Thierry (le copain de tonton Jean pour ceux qui n’auraient pas suivi) et son fils pour faire un tour de VTT. Malie et moi les avons rejoint dans la ville de Pisac. Nous avons pris un mini bus toutes les deux et nous avons passé un bon moment dans le marché de la ville avant de les retrouver en compagnie de la femme de Thierry et de sa fille. Nous avons ensuite mangé tous ensemble et en fin d’après-midi, les gars se sont fait une dernière descente.

Pour nos deux derniers jours à Cusco, nous n’avons pas chômé.

Sur une des journées, nous avons alterné mini bus, taxi et nos pieds pour visiter trois sites de la vallée sacrée. Tout d’abord le site de Moray, avec ses impressionnants cercles concentriques qui auraient servi de laboratoire aux Incas qui testaient ainsi les conditions optimales pour chaque type de cultures. Puis le site de Salinas avec ses bassins qui rappellent ceux des teinturiers de Marrakech bien qu’ils n’aient rien à voir avec ces derniers. Il s’agit là de bassins de récupération de l’eau salée qui coule naturellement de la montagne. Le sel récolté ici sert essentiellement à produire les blocs de sel que l’on donne au bétail. Et enfin le site de d’Ollantaytambo (plus 1 dans la moyenne pour ceux qui retiendront ce nom-là!), ancienne forteresse inca qui a vu l’une des seules défaites espagnoles avant d’être finalement soumise par les conquistadors.

Et après tout ça, nous avons une fois de plus retrouvé Thierry et Olivier pour partager un verre avec eux. Nous avons vraiment apprécié leur compagnie et quelque chose me dit qu’on se reverra en France.

Pour finir notre séjour dans la capitale historique du Pérou, nous sommes retournés à Pisac pour en visiter les ruines. Le site est vraiment sympa. Il reprend tous les principaux secteurs des cités typiques et s’étale dans la nature, nous faisant ainsi faire une bonne promenade . À l’entrée du site, un andin en tenue traditionnelle nous a convaincu de lui acheter une flûte. Il nous a carrément donné un mini cours et s’est montré très persuasif : « avec un peu de pratique et les vidéos sur YouTube (véridique!) vous allez y arriver ». Résultat, nous sommes repartis avec une flûte dont aucun son correct n’est encore sorti… Bizarre. Il a du nous filer la seule qui ne marchait pas!

Bref, même si nous n’avons pas arrêté, nous avons vraiment beaucoup aimé la ville de Cusco et ses environs. Entre tradition et modernité, cette ville ravira les archéologues qui sommeillent en chacun de nous.

Tout se passe pour le mieux et tout le monde va bien. On vous embrasse bien fort. À très bientôt pour de nouvelles aventures et d’ici là, portez-vous bien.

12 réflexions sur “EL MACHU PICCHU

  1. christelle

    Tellement de merveilles !!! nous aussi on en prend plein la vue ! On se sent tout petit ! Même si les enfants étaient fatigués, ils s’en souviendront toute leur vie, ça restera gravé et ils prendront conscience de la richesse de cette visite ! Le soutien des amis rencontrés est un gros point positif quand on se retrouve si loin de chez soi, j’en suis très heureuse pour vous !
    Un grand merci pour cette magnifique visite guidée très instructive !
    Plein d’énormes bisous !!!

    J'aime

  2. julien villebrun

    en espérant que d’ici votre retour une jolie mélodie sortira de vos flutes.paysages et architectures magnifiques.
    on pense fort à vous,et PROFITEZ
    bisous
    les villebruns

    J'aime

  3. Magali

    Merci d’avoir partagé cette nouvelle aventure avec nous ! C’est un plaisir de vous voir et de vous lire ! Grâce à vous, ce matin j’ai un peu voyagé 😊….
    Gros bisous de Magalas.

    J'aime

  4. Muriel Mestre

    Génial !! Encore une fois, je viens de voyager… Le Machu Picchu me faisait déjà rêver, et grâce à vous, j’imagine l’émotion d’y être… Vos photos sont merveilleuses !!

    Très bonne continuation !!
    Bises !
    Muriel, Philippe et Thibault

    J'aime

  5. Françoise et Pierre

    Super photos et belles descriptions comme d’habitude, merci encore une fois de nous faire partager vos émotions. Les petits comme les grands en ont pris plein les yeux. Nous sommes heureux pour vous et nous sommes sûrs que les vidéos et les photos que vous rapporterez de votre périple complèteront ces commentaires et nous les attendons avec impatience. Bonne continuation. Bises de nous deux à tous les quatre.

    J'aime

  6. Arlette Rivière

    Merci encore pour ce récit !! nous ne nous lassons pas !! et aussi pour les jolies photos !! mais, ça n’est peut-être pas la flûte enchantée mais l’un de vous finira bien par en sortir quelques sons ! continuez de vous régaler et de profiter un max tous les quatre !!
    énormes bises ! je n’ai toujours pas accès au blog de Malie…..

    J'aime

Répondre à Emma et Nico Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s