AREQUIPA, REQUIPA, REQUIPA, REQUIIIIIIPA!!

C’est ce que vous ne manquerez pas d’entendre si vous vous rendez dans une gare routière pour prendre un bus. Les femmes crient ainsi le nom des destinations pour vous attirer dans leur compagnie, ce qui ne manque pas de nous faire rire à chaque fois et de donner lieu à des imitations plus ou moins fidèles ! Nous avons donc pris notre premier bus de nuit pour aller à Arequipa. Le trajet s’est plutôt bien passé si on fait abstraction du fait qu’on s’est farci Spiderman pendant 2 heures et demie en espagnol et que nous sommes arrivés à la gare d’Arequipa à 6 heures du matin après une courte nuit. Le bus a beau être très confortable, j’ai du mal à trouver le sommeil en position semi-allongée. Heureusement, les enfants n’ont pas ce problème et ont très bien dormi.

IMG_5251

Arrivés à Arequipa, nous avons déposé nos affaires à l’hôtel puis nous sommes allés prendre un petit déjeuner en terrasse avec vue sur la place centrale. Un « bon » café (il n’y a pas de bon café ici mais n’importe quoi qui ressemble vaguement à un café fait l’affaire) et me voilà requinquée ! Après la frénésie des jours passés à Cusco, tout le monde a besoin de se reposer et nous décidons de le prendre tranquille. Nous ne faisons qu’une seule visite par jour.

Le premier jour, visite de la Cathédrale et tour de la ville. La Cathédrale, qui a souffert lors du dernier tremblement de terre, est magnifique. Comme à notre habitude, nous nous rendons au marché pour faire nos petites courses.

6083AAC8-5CFB-40BD-8E4D-C0888588A7AA09C97935-409D-4B0E-ADA3-4D862860076E

Le deuxième jour, les enfants nous ont guidé jusqu’à une boutique-musée où nous avons découvert tous les secrets de l’alpaga. ALPACA 🦙 ! BABY ALPACA! Ces quelques mots sont devenus une « running joke » entre nous car toutes les vendeuses nous affirment en permanence qu’elles nous vendent du véritable alpaga quand de toute évidence il s’agit de synthétique made in Asia. Bref, notre curiosité satisfaite, nous sommes retournés à l’hôtel les mains vides car évidemment, l’alpaga, le vrai, coûte la peau des fesses.

IMG_5266

IMG_5270
la laine avant le processus de transformation

Enfin, le troisième jour, nous avons visité le couvent de Santa Catalina, une véritable ville dans la ville. Sans le faire exprès, nous nous sommes mélangés à un groupe de français en voyage organisé et nous avons du coup profité de leur guide. La visite était très intéressante et le couvent est un lieu vraiment à part. Il y a de nombreuses cours et rues de couleurs différentes. Nous avons visité les anciennes maisons des sœurs qui avaient carrément des servantes. Chacune avait sa spécialité : la sœur qui fait les gâteaux, la sœur qui coud, la sœur qui peint. Pour rigoler, j’ai demandé à Malie qu’elle sœur elle serait. Réponse : « La sœur qui joue de la guitare électrique »! Ça, c’est fait! À une certaine époque, il y a eu jusqu’à 500 femmes recluses dans ce couvent. Aujourd’hui il ne reste qu’une trentaine de sœurs qui vivent ensemble sous le même toit.

Nico avait très envie que nous tentions un trek de plusieurs jours avec les enfants. Le Canyon de Colca nous semblait une bonne entrée en matière et nous avons réservé un trek de 3 jours avec un groupe. Habituellement nous évitons les tours organisés mais, non seulement cela revenait moins cher (les rats sont de retour) mais en plus cela nous retirait le soucis de l’itinéraire. Nous n’avions qu’à suivre…

Premier jour : lever à 3 heures du matin. Trois heures de bus « frigorifique » (on s’est gelé) et quatre vomitos de Malie plus tard, nous nous arrêtons pour prendre un petit déjeuner et essayer de nous réchauffer. Puis nous nous arrêtons à nouveau pour observer des condors profiter des courants d’air ascensionnels. Cet animal est immense et ressemble un peu à un vautour. Nous avons eu la chance d’en voir plusieurs voler juste sous nos yeux. Un peu plus loin, le bus nous lâche et nous faisons la connaissance de notre groupe : 12 personnes (plus nous) de tous âges et de toutes nationalités encadré par Edgar (Eddie pour les intimes). Au début les gens sont au mieux intrigués, au pire inquiets de nous voir débarquer avec des enfants mais ils ont vite compris que nos rejetons ne seraient pas un problème pour le groupe. Dès le début, Edgar a su impulser une bonne dynamique de groupe et s’est montré attentif aux besoins de chacun. Pour notre première journée de trek, nous n’avions que de la descente. Nous sommes descendus tout en bas du Canyon. Au début nous sommes restés sagement derrière le guide qui nous a ménagé des pauses fréquentes pour nous donner de nombreuses explications sur la faune et la flore du Canyon. Puis Eddie s’est placé à la fin du groupe et chacun a pu aller à son rythme. Traduisez : le père et les enfants SALAMÉ à fond les ballons et la mère qui court derrière pour les rattraper! Résultat : nous avons attendu les derniers marcheurs pendant une heure. Nous en avons profité pour tremper nos pieds dans la rivière glacée. Vivifiant. Puis nous somme arrivés jusqu’à notre hébergement. Fin de la marche pour aujourd’hui. Après-midi repos et repas partagé avec le groupe ont conclu notre journée. Le groupe est sympa et il y a une bonne ambiance entre nous. C’est appréciable car on ne sait jamais sur qui on va tomber quand on s’engage sur un tour organisé.

IMG_5333IMG_5346IMG_5362IMG_5388

Au programme du deuxième jour : 1 heure de montée (Bon test avec l’ascension de 1100 mètres qui nous attend le lendemain), une heure de plat et une heure de descente. Même topo que la veille : je cours derrière Nico et les enfants pour ne pas me laisser distancer. Je stresse pour le lendemain. Je ne suis pas sure d’être capable de faire une telle ascension, d’autant plus que je n’ai pas l’habitude de marcher avec un sac à dos. Comme la veille, l’après-midi est libre. Le soir, Eddie ainsi qu’un autre guide nous invitent autour d’un feu de camp. Sur les trois groupes présents, seul le nôtre vient auprès du feu. C’est assez révélateur de ce que notre guide a réussi à créer entre nous. Tous stressent plus ou moins pour la montée qui nous attend le lendemain et nous allons tous nous coucher assez tôt car le départ est fixé à 4 heures du matin.

IMG_5394IMG_5417

Gloups. C’est l’heure. Équipés de nos frontales plus ou moins performantes, nous nous lançons à l’assaut de la montagne. Au début, Eddie donne le rythme et tout le monde le suit. Nous formons un joli serpentin lumineux sur les pentes du Canyon. Puis, quand il n’y a plus d’embranchement, Eddie laisse chacun aller à son rythme et ferme la marche. Cette fois-ci, je n’ai même pas essayé de suive les enfants et Nico. Ils sont partis devant et sont arrivés les premiers en à peine plus de 2h30. Quant à moi, j’y suis allée à mon rythme, accompagné par le livre audio de Michelle Obama, et je suis arrivée un quart d’heure après eux. Je me suis surprise moi-même car je n’ai finalement pas souffert. Comme j’étais toute seule, je n’ai pas eu à essayer de suive quelqu’un ou à attendre quelqu’un. Je n’ai fait que deux pauses et je n’étais même pas essoufflée. Une grande victoire pour moi mais aussi pour tout le groupe. Nous étions contents d’accueillir nos nouveaux amis au fur et à mesure de leur arrivée. Tous se sont dépassés. Après cette ascension, nous nous sommes rendus dans un restaurant pour prendre un petit déjeuner. Et là, qu’est-ce que j’entends ? Cumpleaño feliz, cumpleaño feliz… Eddie et l’autre guide qui avait fait le feu arrivent en chantonnant avec un gâteau dans les mains surmontés de deux bougies. Tout le restaurant les accompagne. Même si je n’aime pas être au centre des regards, cette attention m’a fait particulièrement plaisir. J’ai soufflé mes bougies et partagé mon mini gâteau avec Nico (qui avait vendu la mèche) et les enfants. Ce fut un joli moment. Merci à mon petit mari ainsi qu’à Eddie et son comparse. Nous avons retrouvé notre bus puis après quelques arrêts « points de vue » nous avons regagné Arequipa. Au moment de se dire au revoir, embrassades générales. Les gens sont contents de s’être rencontrés et nous avons même été invités aux États Unis par un couple qui habite à Los Angeles. Nous pouvons dire que nous avons vécu une belle expérience. Humaine et physique. Les enfants ont bluffé tout le monde et se sont super bien comportés. Pour un premier trek de plusieurs jours, ce fut un succès.

Le soir, nous avons récupéré nos gros sacs restés à l’hôtel et j’ai reçu mes cadeaux autour d’un pique-nique improvisé. J’ai été super gâtée une fois de plus. À ce sujet, merci encore pour vos gentils messages pour mon anniversaire. Ce sont des choses qui comptent, encore plus quand on est à l’autre bout du monde, loin de sa famille et de ses amis.

La suite ? Ce sera pour vous conter la fin de nos aventures au Pérou.

Bises à tous. Et d’ici là, portez-vous bien.

5 réflexions sur “AREQUIPA, REQUIPA, REQUIPA, REQUIIIIIIPA!!

  1. Arlette Rivière

    Mais quel régal !!! de te lire et de vivre tout ça à travers ton récit !! et c’est super cette attention pour ton anniv’ !! ça fait plaisir !! on en redemande !! et on vous embrasse très très fort !!!

    J'aime

  2. Françoise et Pierre Salamé

    Bravo à tous les quatre… vous êtes de vrais randonneurs très courageux, même si ce n’est pas facile… le dénivelé, les montées, mais vous êtes toujours récompensés de vos efforts… Merci pour vos supers photos. Bien que vous êtes loin, nous pensons bien souvent à vous et nous sommes contents qu’Emma ait été gâtée pour son anniversaire c’est normal. Très gros bisous à tous les quatre des Castelnauviens.

    J'aime

  3. christelle

    Félicitations à vous 4, les enfants sont de véritables champions, dans 4 matins ce sera leur papa qui aura du mal à les suivre !!! Bravo ma fille, tu es toi aussi une vraie sportive…quoi que tu en penses ! Ca devait être très difficile et vous avez tous beaucoup de mérite, je suis très fière de cette belle petite famille ! Le guide devait être super, mais il s’adapte à son équipe, ça signifie que vous avez tous bien répondu et adhéré à son état d’esprit, du coup tout le monde se surpasse et c’est génial ! Encore un magnifique reportage, illustré de superbes photos…et pour être honnête moi je me suis sentie essoufflée tellement j’ai fait cette montée avec vous !!! Je suis heureuse que tu aies été gâtée pour ton anniv, car ce n’est pas évident d’être si loin de toi surtout ce jour là ! Plein d’énormes bisous !!!!

    J'aime

  4. AUDREY FERNANDEZ

    Je suis vos aventures avec beaucoup de plaisir ; quelle belle aventure vous vivez là !
    Passes une merveilleuse journée de fête des mères ma poule.
    Tu as 2 enfants fantastiques.
    Profites de tous ces moments avec eux et Nico.
    Mille bises à vous 4
    Audrey

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s