WELCOME TO LA

Enfin des nouvelles!

Les premiers 15 jours sur le sol américain furent intenses! En voici le récit.

Nous avons quitté le Pérou et voyagé toute la journée pour arriver enfin à Los Angeles après 24 heures de voyage. Tout s’est bien passé, excepté le passage à l’immigration pour lequel nous avons fait la queue pendant 1h30. Il était pas loin de minuit, les enfants étaient debout depuis 4 heures du matin et dormaient à moitié par terre dans la file d’attente. Sur les conseils de Julien et Christelle (le cousin de Nico et sa femme) nous avions réservé une voiture à l’aéroport. Accueil à l’Américaine : sourire ultra-bright et démesure. Même en pleine nuit, il y 4 ou 5 guichets ouverts à l’agence de location et nous récupérons sans peine notre Chevrolet Equinoxe (on ne se refuse rien), voiture la plus confortable dans laquelle il m’ait été donné de poser mes fesses. Nous sommes accueillis par Julien qui a gentiment veillé pour nous attendre. Nous ne sommes pas mécontents de poser enfin la tête sur l’oreiller.

Dès le lendemain, la chasse au camping-car commence. Nous déchantons rapidement car dans notre budget, nous ne tombons que sur des arnaques. Tout est super cher ou super pourri et je commence déjà à déprimer. Nous faisons la connaissance de Christelle, que nous ne connaissions pas et de Tim, 5 ans, le fils de la famille. Nous passons une bonne partie de la journée à papoter et l’autre à chercher des camions, sans succès.

Le lendemain, histoire de nous changer les idées et de profiter de notre environnement, nous partons pour Santa Monica. Nous faisons tous les arrêts « classiques » que font tous les touristes : le ponton de Santa Monica avec sa fête foraine, la plage, le boardway jusqu’à Venice Beach et les canaux de Venice. Nous y avons passé toute la journée. C’est exactement comme dans les films ou les séries : il y a des palmiers partout, des petites cabanes en bois de surveillants de plage, des excentriques, des skateurs et des gars torse nu. Petite déception quand même ; il ne faisait vraisemblablement pas assez chaud et nous n’avons pas eu droit aux filles en string à rollers. Next time maybe…

Samedi matin, nous sommes allés voir un premier camion. Vieux mais qui roule. Seul PETIT problème : le toit est pourri. Il est moisi et a des trous partout. Un coup pour rien.

Ensuite nous sommes allés à une BBQ party chez des copains de Julien et Christelle. Nous avons rencontrés plein de français, espagnols et anglais qui vivaient à LA et nous avons passé un bon moment. Enfin, le soir, Julien et Christelle nous ont emmenés mangé les meilleurs « rolls » de ma vie et une glace à tomber par terre. Perfect day, mais toujours pas de camion.

Dimanche matin, nous avions rendez-vous pour voir un deuxième camion. Le premier était pourri MAIS roulait. Celui-ci était pourri ET ne roulait pas. Le mec a mis 25 minutes à la faire démarrer, sans succès. « Bon, ben, on va y aller, hein? ». Il n’a même pas essayé de nous retenir. Chaque échec me fait déprimer. Je me dis qu’on ne va jamais trouver quelque chose dans notre budget. De plus, je ne veux pas être une charge pour Julien et Christelle qui eux ne sont pas en vacances et qui travaillent tous les deux. Même si nous sommes accueillis comme des rois, nous débarquons quand même à quatre et nous sommes plutôt envahissants. Et la situation est inconfortable : nous avons envie de trouver un camion rapidement et du coup nous passons beaucoup de temps à faire des recherches au lieu de profiter de Julien, Tim et Christelle et de découvrir toutes les richesses de LA. C’est un peu frustrant.

Nous avons pris des rendez-vous pour voir d’autres camping-cars et du coup, en attendant, nous visitons un peu la ville.

Lundi, nous sommes allés au centre-ville, Downtown pour les intimes. Christelle nous avait préparé une petite liste des incontournables et nous n’avons pas été déçus. Nous avons commencé par la Grand Union Station, une superbe gare que l’on voit parfois dans les films. Puis nous sommes baladés dans le quartier mexicain de El Pueblo. Il ne reste de mexicain que les boutiques de souvenirs mais c’est coloré et sympathique. Puis nous enchainons avec le Walt Disney Concert Hall, un bâtiment à l’architecture incroyable signée par le designer de l’opéra de Sydney. Pour le déjeuner, nous avons gouté les meilleurs tacos de la ville (encore un bon conseil des Jorda!). Juste en face du Central Market où nous avons mangé, se trouve le Bradburry Building, autre bâtiment dont le hall est absolument incroyable et qui a servi de décor à des films dont Blade Runner pour ceux qui connaissent.

L’après-midi, l’équipe de France Exchange nous a accueillis dans ses locaux. Téva and Malie ont suivi un cours avec des enfants de leur âge avant de faire une présentation de leur voyage. Ils ont apprécié de se retrouver avec d’autres enfants et ont pu mesurer leur progrès. Ils ont trouvé le travail demandé facile ce qui les a rassuré sur leur niveau. Les 25 élèves de l’école ainsi que les maitresses ont pris place en face d’eux et c’est avec un peu d’appréhension qu’ils se sont lancés pour parler de leurs aventures. Un peu stressés au début, ils se sont détendus au fil de l’exposé et ont répondu aux nombreuses questions posées par les enfants qui se sont montrés très intéressés. Ils s’en sont très bien sortis et tout le monde les a félicités. Je suis très fière d’eux.

Le lendemain , nous avons fait la visite des studios Universal. Nous sommes arrivés au studio les premiers afin de profiter pleinement de notre journée (à 100 dollars par personne, avec réduction obtenue grâce à Julien, tu as envie de rentabiliser ta journée !). Nous faisons la queue avec d’étranges sorciers vêtus de capes et armés de baguettes magiques car oui, le parc des studios Universal abrite une reconstitution du château de Poudlard et une partie des décors du film a été reproduite. A l’ouverture des portes, c’est la folie. Petits et grands se ruent vers le château de Poudlard afin d’être les premiers à en profiter. Il faut dire que les décors sont superbes. Chaque petit détail reprend un élément des films. Ça donne presque envie de faire la queue pour en profiter. Et l’attraction principale est à couper le souffle. Littéralement ! Nous l’avons faite trois fois! Puis nous avons traîné dans les « rues » de la ville, à la recherche de la baguette parfaite et en quête de choco- grenouilles! Les enfants étaient fous de joie et ne voulaient plus quitter la zone dédiée au petit sorcier le plus célèbre de la planète. Heureusement, le reste du parc fut tout aussi fort en émotion : visite des studios et des décors de cinéma et manèges à sensations fortes, nous en avons profité jusqu’à la dernière minute (sauf Nico qui après 3 Harry Potter et 2 Simpsons a bien failli rendre son déjeuner). Bref, une journée de fous. Les adultes comme les enfants s’en sont donnés à cœur joie!

Aux Etats-Unis, c’est déjà la fin de l’année scolaire et donc l’heure de la remise des diplômes. Tim, le fils de Christelle et Julien, n’est qu’en moyenne section mais il a eu droit à sa cérémonie officielle de remise des diplômes sous l’œil attendri de la famille et des amis. Tous les élèves de sa classe sont montés sur scène, fiers comme des bar-tabacs, vêtus de leurs plus beaux habits et coiffés du traditionnel chapeau carré qu’arborent habituellement les étudiants. La cérémonie était toute mignonne, chaque enfant venant récupérer son diplôme avant de venir dire au micro ce qu’il aimerait faire plus tard. J’aime bien ce principe qui consiste à officialiser un peu les choses et faire du passage en classe supérieure un moment solennel. La remise des diplômes fut suivie d’un buffet gargantuesque organisé par les parents.

Entre deux visites de camping-cars, nous avons quand même pris le temps de profiter de LA. Session de surf à Huntington Beach (séquence émotion pour Nico qui est ainsi revenu sur les traces de sa toute première session de surf), Hollywood Boulevard (et oui, Harry Potter a son étoile et ses traces de pas dans le ciment !), Hollywood Sign (nous avons fait une petite randonnée avec les Jorda qui nous a menée à l’arrière des lettres géantes qui forment le mythique mot HOLLYWOOD). La totale!

Nous avons enfin trouvé notre camping-car et nous avons quitté le nid douillet de la famille Jorda qui nous a réservé un accueil plus que chaleureux et qui nous a apporté une aide précieuse dans notre quête du parfait bolide. Nous leur en sommes très reconnaissants. L’achat du camping-car fut loin d’être facile mais nous vous raconterons tout cela dans un prochain épisode.

A très bientôt. Et d’ici là, portez-vous bien.

5 réflexions sur “WELCOME TO LA

  1. christelle

    Que de stress !!! mais aussi encore des belles découvertes ! Félicitations à nos deux journalistes qui ont magnifiquement partager leur périple avec les petits écoliers Américains, c’est une superbe expérience ! Et pour vous tout est bien qui finit bien …enfin un camion qui va vous permettre d’avancer (dans tous les sens du terme). Et dans ces décors de films ça m’étonnait qu’il n’y ait pas un BBQ typique ! Je suis ravie et très reconnaissante pour l’accueil chaleureux et bienveillant qui vous a été réservé, c’est vraiment super gentil ! En attendant la suite….je vous fais plein d’énormes bisous !!!

    J'aime

  2. Arlette Rivière

    Merci encore de nous faire vivre tout ça !! bonheurs et galères !! mais nous sommes très heureux que vous ayez trouvé le C-Car qui vous va !! vous allez profiter encore !! nos « petitous » se débrouillent bien et font des expériences enrichissantes ! merci à la famille JORDA de vous avoir si bien reçus ! Tim est très mignon !! nous languissons de vous lire à nouveau et en attendant nous vous embrassons très, très fort tous les quatre !!

    J'aime

  3. Françoise et Pierre Salamé

    Vous avez pu bien profiter de Los Angeles, ville tentaculaire , coeur de l’ndustrie cinématographique (Hollywood, Universal Studio…) offrant de multiples attraits touristiques, et ses longues plages, etc…. Les enfants ont pu découvrir Hollywood Boulevard et ont été enchantés dans les studios d’Universal , nous sommes sûrs qu’ils en garderont de très bons souvenirs. Nous sommes très fiers d’eux, ils se sont bien débrouillés à l’école France Exchange, c’est une super expérience. Merci à la famille Jorda qui vous a très bien accueillis. En attendant le prochain reportage, nous vous en remercions vivement et vous embrassons tous les quatre très fort. Bonne continuation avec le camping-car… une autre aventure commence…

    J'aime

  4. julien villebrun

    bonne continuation dans cette belle aventure ,celle ci prend un peu la tournure d’un « roadtrip ».bravo à mali et Teva pour leur exposé
    à bientôt
    les villebruns

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s