CHAUD DEVANT

Moi qui me plaignais d’avoir froid sur la côte Californienne, j’ai été servie! Quelle chaleur en arrivant à Las Vegas, ville située en plein désert du Nevada et où, il faut bien l’admettre, il n’y a pas grand chose à faire en pleine après-midi en famille. Il faisait une chaleur presque insupportable. Nous avons laissé Hervé sur un parking de centre commercial et nous avons entrepris de remonter le Strip (rue principale où se trouvent tous les hôtels et les casinos). Nous avons commencé par la visite de Venise. La reproduction fidèle des bâtiments est assez bluffante et l’on s’y croirait, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les murs et les plafonds des bâtiments sont richement décorés et ornés de peintures telles qu’on pourrait en trouver en Italie. Nous avons rapidement compris que contrairement à nous les gens restaient au frais et dépensaient leurs sous au casino. Après l’Italie, direction la Grèce. Nous avons fait escale au célèbre Caesar’s Palace où avons assisté à un spectacle de statues animées. Ce n’était pas fantastique mais c’était gratuit, au frais et au cœur d’une galerie marchande transformée en ville romaine. Puis direction Paris et sa Tour Eiffel. Encore une fois, l’illusion est presque parfaite et la galerie marchande nous plonge en pleine capitale. Nous avons ensuite poussé jusqu’au magasin M&Ms pour faire une petite surprise aux enfants, épatés de voir des dizaines de tubes géants remplis de M&Ms de toutes les couleurs. Chaque gourmand est reparti avec son petit sachet et s’applique à le faire durer le plus possible… Nous avons mangé un morceau avant d’assister au spectacle son et lumières des jets d’eau du basin de l’hôtel Belargia au coucher du soleil. Très poétique. Nous avons enchaîné avec celui de l’explosion volcanique donné par l’hôtel Miracle à la nuit tombée. Impressionnant ! Nous avons bien senti la chaleur des flammes! Puis un dernier petit spectacle avant de regagnent notre camion. Nous avons passé la nuit à deux pas du Luxor, en compagnie d’autres « bouseux » comme nous sur un parking de la ville. Je n’ai pas particulièrement apprécié Las Vegas mais il faut reconnaître que c’est une ville vraiment particulièrement, une sorte de Disneyland géant pour grands enfants. Et de toute façon, nous avions besoin de faire une étape avant d’atteindre le parc national du Grand Canyon. J’ai eu du mal à supporter la chaleur et cela m’a un peu inquiétée pour la suite des événements car je me suis demandée comment nous allions pouvoir randonner par une telle chaleur.

Nous sommes arrivés au Grand Canyon en fin de journée et là, j’ai pris une claque. J’aime bien ne pas savoir à l’avance ce que je vais voir pour avoir la surprise. Et quelle surprise. Nous sommes allés à pieds au point de vue le plus proche. J’ai été impressionnée par la paysage qui s’étalait sous les yeux à perte de vue. Le Grand Canyon est définitivement une œuvre d’art de la nature à côté de laquelle on se sent tout petit. Nous avons fait nos premières photos puis nous avons mangé sur le parking car nous voulions assister à la projection sur les étoiles qui avait lieu en début de soirée. Le thème était « notre place dans l’univers ». Les enfants ont bien accroché et l’animation s’est poursuivie par une nuit d’observation des étoiles. Une soixantaine de passionnés avait installé leur télescopes, dont certains étaient énormes, et invitait le public à observer les astres tout en donnant des explications. Super initiative mais malheureusement il y avait beaucoup de monde donc nous ne sommes pas restés longtemps.

Le lendemain, nous avons fait le Rim Trail qui surplombe et qui longe le Grand Canyon. La balade se fait sur un sentier bétonné mais offre de fabuleux points de vue. Une partie du chemin nous propose de remonter depuis aujourd’hui jusqu’à la naissance de la Terre tout en proposant des explications sur la formation du Canyon ainsi que des échantillons de roches à observer et à toucher. Très pédagogique, cela nous a permis de bien comprendre la formation du Canyon. Nous sommes également passés par un musée géologique qui a beaucoup intéressé les enfants, soucieux de bien remplir leur livret dans l’espoir de recevoir leur badge de Ranger Junior. Je ne savais pas qu’il y avait de tels livrets avant mais il semblerait qu’il y en ait dans tous les parcs nationaux. Ils sont très bien faits et rendent les enfants acteurs de leur visite. C’est parfait. Nous sommes allés jusqu’à Hopi point puis nous avons pris une navette pour rentrer au centre des visiteurs où nous avons visionné une vidéo sur le Grand Canyon. La descente dans le canyon, ce sera pour le lendemain. Je stresse car je ne sais pas si je vais être capable de remonter en un seul morceau ! Je me fais aussi du souci par rapport aux enfants et à la chaleur.

Pour notre randonnée dans le Grand Canyon, le Bright Angel’s trail (on va voir des anges si on n’arrive pas à remonter??!), nous nous levons à 5h30 pour un départ à 6h30. Il fait déjà chaud mais c’est supportable et il n’y a pas grand monde sur la rando. Des aires de repos jalonnent le parcours où l’on peut faire le plein d’eau et récupérer à l’ombre. Nous avons pris notre petit déjeuner lors de la première (après avoir parcouru 1,5 miles) puis nous avons fait une autre pause à 3 miles avant d’atteindre Indians Garden, étape située à 4,5 miles du départ. Nous nous sommes installés à l’ombre dans l’oasis qu’offre cette étape. Les enfants ont rempli leurs carnets de Rangers pendant que Nico se rendait jusqu’à Plateau point, situé à 1,5 miles d’Indians Garden. Quand il revient, il me convainc de m’y rendre à mon tour accompagnée de Téva. Le chemin n’est pas difficile. C’est tout plat mais c’est en plein soleil et cela rajoute 5 km aller-retour aux 7,5 que nous avons fait et 7,5 qu’il nous reste à faire. Avec Téva, nous souffrons un peu de la chaleur et nous trouvons que le point de vue est bien loin mais nos efforts ont été récompensés car la vue sur la rivière du Colorado valait le détour. Et nous sommes contents d’avoir fait ce bout de chemin tous les deux. Ce fut l’occasion de discuter entre mère et fils, ce qui n’arrive pas assez souvent à mon goût. Ensuite, toujours à l’ombre de l’oasis, nous avons déjeuné. Puis Nico, insatiable et têtu a voulu aller « toucher la rivière », ce qui est formellement déconseillé au cours d’une seule journée. Il s’est donc rajouté un bon 10 km aller-retour, en pleine chaleur et en montée sur le retour. Même si j’admire la performance sportive, je ne peux pas m’empêcher de trouver cela imprudent pour rester polie. Mais bon, il fallait absolument qu’il aille plus loin que lors de sa dernière visite du Grand Canyon quand il avait 14 ans. Je pense que je n’ai pas les bonnes hormones et/ou membres pour comprendre…

Après s’être suffisamment reposés et comme le ciel était un peu nuageux (nous protégeant ainsi un peu du soleil), nous avons entrepris de remonter tout ce que nous avions descendu. Il y avait autant de dénivelé que pour le Canyon de la Colca, sauf que ce n’était pas de nuit, à la fraîche, mais en pleine après-midi et que nous avions déjà bien marché avant. Nous avons fait le plein d’eau et nous nous sommes mis en route. Une fois de plus, les enfants ont très bien marché. Personnellement, j’ai eu du mal dans le dernier tiers de la remontée. J’avais tellement chaud que boire me donnait la nausée et je pense que je n’avais pas assez mangé. J’avançais péniblement mais après une petite collation j’ai retrouvé un peu d’énergie et je suis finalement arrivée en haut. 15 km pour Malie, 20 pour Téva et moi, 30 pour Nico, je pense que pour chacun de nous, c’était la randonnée la plus longue et la plus difficile mais nous en gardons tous un super souvenir et nous sommes fiers de l’avoir fait. Nous avons ainsi pu admirer les différentes couches qui composent les roches du canyon et au fur et à mesure que nous nous enfoncions dans le canyon, nous remontions dans le temps (à l’échelle géologique). Les enfants ont ainsi pu approcher ce qu’ils avaient observé de loin la veille et étudié dans leurs livrets et au musée. Cela restera un très beau souvenir de notre aventure. Nous avons achevé notre journée par un magnifique coucher de soleil sur le Canyon.

Le lendemain, nous sommes allés voir cette merveille de la nature une dernière fois. Les enfants ont récupéré leur premier badge de Ranger Junior puis nous avons vidangé Hervé et nous avons levé le camp. Au total, nous avons passé 4 jours et 3 nuits dans le parc national du Grand Canyon. Nous avions trouvé un super coin pour dormir dans la forêt juste à la sortie du parc et nous avons même pu faire des feux. Téva était ravi.

Les parcs s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Nous avons ensuite mis le cap vers le parc national de Zion. Le premier soir nous avons fait une toute petite balade pour voir des bassins naturels et une petite cascade mais tout était presque à sec et la moitié du chemin s’était effondrée et était donc inaccessible. Nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup de monde mais nous nous sommes dit que c’était certainement parce que la promenade était très facile.

Pour que les enfants puissent valider leur livret et obtenir leur badge, il fallait qu’ils assistent à un atelier animé par un ranger. Nous avons opté pour l’atelier du soir qui portait encore une fois sur les planètes et en attendant que cela commence, nous avons voulu manger un morceau. Alors que nous approchions du comptoir du snack, une jeune fille nous annonce que c’était fermé mais nous donne une portion de frites qui n’avait pas été vendue. Tout content, nous nous apprêtions à ressortir quand une autre serveuse nous donne une autre portion de frites! Nous faisons le plein de sauces et allons nous installer quand une famille à qui on avait également donné des frites nous propose une troisième portion car ils en avait trop ! Impeccable! Une fois de plus, nous avons eu de la chance. La conférence a un peu moins intéressé les enfants car ils avaient entendu plus ou moins la même chose la dernière fois mais ils ont quand même appris l’importance d’avoir une nuit noire pour les animaux et la difficulté des citadins pour voir les étoiles à cause de la pollution « lumineuse » générée par tous les éclairages.

Le lendemain, nous avons fait la balade des « Narrows ». Nous avons commencé par faire la queue pour prendre la navette. Il y a définitivement beaucoup de monde dans ce parc et tout le monde descend au même arrêt que nous pour faire la même balade. Il s’agit de se promener en marchant dans la rivière. Il y a un monde fou et personnellement, je ne prends pas énormément de plaisir à avancer à contre-courant à la queue leu leu. Nous avons parfois de l’eau jusqu’aux hanches et le courant est assez fort. J’avance péniblement en pestant dans ma barbe alors que Nico et les enfants se régalent. Après la pause déjeuner, ils poursuivent d’ailleurs tous les trois pendant que je lis au bord de la rivière puis ils reviennent me chercher et nous rentrons ensemble par le même chemin qu’à l’aller. Rafraîchissant mais cela ne me laissera pas un souvenir impérissable. Nous passons la nuit dans la forêt à proximité du parc et le lendemain nous nous lançons à l’assaut de la célèbre Angels Landing, une rando dont le sommet est si étroit que seuls les anges peuvent y atterrir (encore une histoire d’anges…). Le début de la randonnée est bétonné et mène à un plateau d’où part une ascension difficile jusqu’au sommet. Il y a encore une fois beaucoup de monde. Il faut se tenir à des chaînes et même escalader pour arriver au sommet. Ça tire sur les cuisses et il fait chaud mais la vue valait bien tous ces efforts et nous sommes tous contents d’avoir fait cette randonnée. Le parc de Zion est sympathique mais petit et notre plaisir a été un peu gâché par la foule, essentiellement des Américains qui faisaient le pont pour la fête nationale qui avait lieu le 4 juillet.

Voilà pour l’instant. Nous avons ensuite exploré le magnifique parc de Bryce Canyon ainsi que le lac Powell, mais ça, ce sera pour la prochaine fois.

Bise à tous et d’ici là, portez-vous bien.

PS : nous ne sommes pas du tout concernés par les séismes récents car nous sommes en ce moment en Arizona (un État dans lequel Harry zona…), loin de la Californie.

5 réflexions sur “CHAUD DEVANT

  1. christelle

    c’est vraiment grandiose ! Félicitations à vous 4 pour vos exploits en rando…quel courage…et quelles magnifiques récompenses ! Encore une fois tu décris merveilleusement vos visites et vos impressions…Las Végas, disneyland pour grands enfants et les parcs nationnaux majestueux…Merci pour les infos concernant votre position par rapport aux seismes, continuez de bien vous régaler, profitez au maximum et restez prudent face à la chaleur et les efforts physiques ! Les photos sont superbes et les enfants aussi…plein, plein d’énormes bisous !

    J'aime

  2. Françoise et Pierre

    A travers ce récit précis et magnifiquement illustré, merci Emma, tu nous fais revivre notre voyage de 1996… Le partage de ces grands moments de nature, de découvertes et d’efforts avec Téva et Malie restera gravés à jamais dans la mémoire de vous quatre comme ce fut le cas pour nous !… Il est vrai que l’ouest américain regorge de pépites naturelles qui, aux fils des kilomètres incitent à s’arrêter sans arrêt !… Profitez bien de cette nature en vous préservant de ses inconvénients : la chaleur et les petites bêtes….
    grosses bises à tous les quatre des Québecois

    J'aime

  3. Arlette Rivière

    Depuis que nous sommes revenus de voyage nous avons eu internet un petit quart d’heure mais voilà ce matin un technicien est venu réparer et nous venons de nous régaler encore une fois de tes récits ma chérie et de toutes ces belles photos vous êtes tous très courageux !! bravo et félicitations à nos petits rangers !! pour ma part j’ai marché 3 km à ronce les bains et pour moi c’est déjà un exploit !! souviens toi Emma dans les premiers jours d’août on peu voir la nuit des étoiles sans pollution lumineuse chez nous au reclus !! il faudra le montrer aux enfants un soir ! énormes bisous à tous les quatre !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s