Été 2020 : Les Alpes du Sud

Quand nous ne partons pas à l’étranger, nous faisons systématiquement un passage par cet endroit de France que nous affectionnons tant. Et, tel un couple de petits vieux qui réserverait toujours le même emplacement de camping, nous avons nos petites habitudes et nos ”passagers obligés”. Chaque fois, nous nous disons que ”quand même, on pourrait aller un peu ailleurs”, mais chaque fois, nous retournons exactement au même endroit.

Notre séjour commence toujours par une étape au lac de Serre Ponçon, à côté d’Embrun. C’est un lac sympathique, bordé d’arbres, dans lequel on peut se baigner et lieu de rendez-vous des fans de planche à voile et de kite surf. Il y a deux ans, un arrêté interdisait d’y passer la nuit, mais ce n’est manifestement plus le cas. Il y a même un point d’eau et des toilettes. Que demande le peuple?

Nous avons loué du matériel de planche à voile pour Téva qui s’est régalé, suivi par Nico en SUP. Les conditions de vent étaient bonnes, ce qui lui a permis de progresser tout en se faisant plaisir. Le fait que Nico puisse le suivre en SUP a bien aidé aussi.

Le lendemain, Malie m’a promenée sur le SUP puis les enfants se sont amusés dans l’eau. Nous avons ensuite été rejoints par la famille Decaso, des amis du Berry, adaptes de la vie en van, que nous voyons souvent pendant les vacances. Tous les deux sont profs d’EPS comme Nico, et leurs trois enfants ne sont pas en reste. Les enfants se connaissent bien et ont plaisir à se retrouver. L’après-midi, ils se sont amusés comme des petits fous sur les SUP pendant que les papas faisaient du vélo et le soir, nous nous sommes trouvés un coin tranquille (en direction de l’abbaye du Bosquedon). Pétanque et BBQ ont clos cette belle journée.

Depuis plusieurs années, Nico me bassinait avec son ”Grand Morgon”, qu’il avait fait avec sa maman quand il était ado. Du coup, nous avons entrepris son ascension, toujours accompagnés des Decaso. 900 mètres de dénivelé positif pour une vue magnifique sur le lac. Les derniers mètres ont été durs pour moi. J’aurais mieux fait de sortir mes bâtons de marche, mais comme j’étais déjà en queue de peloton, je ne voulais pas perdre encore plus de temps. Erreur! Je ne me gênerai pas pour les prendre la prochaine fois. Ce fut une très belle randonnée et tout le monde a très bien marché. Cette fois-ci, l’endroit pour la nuit était moins sympa. Nous avons voulu tenter un côté du lac que nous ne connaissions pas mais en voulant emprunter une piste, nous avons esquinté (abimé pour ceux qui ne sont pas du Sud) notre marche-pied. Du coup, nous nous sommes arrêtés sur un parking assez fréquenté et loin du lac, ce qui ne nous a pas empêchés de passer une bonne soirée quand même.

Nous arrivons donc à notre deuxième ”passage obligé” lorsque nous sommes en vacances dans les Alpes : le descente de la Durance. Nico a enchainé deux descentes avec les enfants : tout d’abord avec Malie, pour qui c’était la première fois, puis avec Téva qui lui a franchi la fameuse vague du Rabiou pour le première fois. Ayant déjà descendu la Durance en hotdog et en hydrospeed, je n’avais pas spécialement envie de le refaire et j’ai attendu au bord de la rivière avec l’enfant qui ne descendait pas. Lors de le descente de Téva, nous avons pris un gros orage de grêle et nous nous sommes inquiétées pour les garçons qui eux, n’ont pas vu une goutte de pluie! Cette nuit-là, nous avons dormi sur le parking de la descente, au bord de la rivière.

Le lendemain, nous avons rendu visite aux Pézous (la marraine de Malie, son mari et leurs trois enfants). La petite dernière de la famille ayant seulement 3 mois, il a fallu adapter nos activités à son jeune âge et les copains nous ont donc proposé une balade à côté de chez eux au cours de laquelle les garçons ont ramassé de nombreuses fraises et framboises des bois. Délicieuses! L’après-midi, tout le monde s’est rendu sur le bike park de Serre Chevalier, à quelques kilomètres de l’appartement des copains. Vélo pour les uns, molki pour les autres, goûter pour tous. Tout le monde y a trouvé son compte. Le soir nous avons bu un coup (ou deux ou trois pour certains) avant de manger une excellente salade préparée par Sandrine. Nous avons passé la nuit sur l’aire de camping-car de Saint Chaffrey. Après un dernier tour sur le bike park et un rapide pique nique, nous avons pris la route pour notre troisième ”passage obligé” de notre périple : Le Queyras.

Nous adorons vraiment cette vallée et nous ne sommes jamais déçus. J’avais repéré qu’il y avait un petit festival pour les enfants à Ceillac. Nous avons participé à un chouette cours de yoga parents-enfants (même si Téva n’a pas aimé du tout), assisté à un spectacle bien marrant et découvert les légendes à l’origine des constellations lors d’une ballade nocturne. Nous avons dormi sur place, le long du champ.

Le lendemain, nous avons refait la randonnée des lacs Sainte Anne et miroir. Même s’il y a 650 mètres de dénivelé, l’ascension est assez facile et surtout le jeu en vaut la chandelle. Le lac Sainte Anne est magnifique et le lac miroir l’est tout autant, dans un style différent. Le soir, les enfants se sont amusés sur la pump track de Ceillac pendant que Nico devenait une ”légende locale” du VTT dans le Queyras.

Le lendemain, après un dernier passage sur la pump track de Ceillac puis un sur celle de Molines (où nous avons vidangé et fait le plein d’eau), nous avons enfin atteint notre petit coin de paradis. Nous l’attendions tous depuis le début de notre périple. Je ne sais pas trop pourquoi, mais c’est un endroit que nous adorons tous les quatre. Nous dormons juste à côté de la rivière. Téva aime y faire des barrages et y organiser des courses de petits bateaux faits d’écorces de bois. Et évidemment, nous y faisons toujours un feu. Bref, la vie sauvage à deux pas de la civilisation. Comme à chaque fois que nous allons dans notre petit coin de paradis, Nico et les enfants se font une journée VTT sur le bike park d’Abriès. Ils enchaînent les descentes et récupèrent pendant que le télésiège les remontent au départ. L’après-midi, les copains nous ont rejoint. Nous avons encore passé quelques jours au bord de la rivière puis nous avons voulu aller faire un tour dans la vallée de l’Ubaye, où nous allions avec Caro et Benoît. Mais nous avons du rebrousser chemin. Impossible d’aller jusqu’au bout de la route, le fourgon ne passant plus. Obligés de faire demi-tour, nous avons roulé un bon moment avant de nous poser pour la nuit car nous avons senti que le camping sauvage n’était vraiment pas bien vu dans cette vallée. Seule consolation, nous avons pu repérer l’aire de camping-car de Vars, au pied des pistes et gratuite s’il vous plait! Du coup, s’il y a de la neige là-bas cet hiver, nous irons peut-être sur cette aire car elle est très bien placée et l’ascension pour rejoindre la station n’est pas trop compliquée pour notre camion.

Pour finir notre périple montagnard, nous avons fait la promenade des Demoiselles coiffées, tout près du lac de Serre-Ponçon où nous avons retrouvé la famille Villebrun le temps d’un pique-nique et d’une après-midi SUP sur le lac. Après avoir passé un bon moment en leur compagnie, nous avons finalement repris la route pour de nouvelles aventures.

A très bientôt.

Et d’ici là, portez-vous bien !

11 réflexions sur “Été 2020 : Les Alpes du Sud

  1. Pierre et Françoise Salamé

    Top, ce récit qui, comme d’habitude, décrit précisément vos périples estivaux. Les photos sont magnifiques et illustrent bien vos activités ! Profitez bien de l’océan et de ses ressources 👍

    Aimé par 1 personne

  2. villebrun

    véritable guide touristique votre trip dans les Alpes,merci pour vos infos.bisous et à bientôt.

    coucou téva et mali.LA ride çà va,les vagues sont elles top?
    à bientôt les copains
    tom et louis

    Aimé par 1 personne

  3. Arlette Rivière

    Merci chérie de nous faire vivre vos vacances comme si nous y étions !!!! nous apprécions toujours tes récits très vivants !! à te lire bientôt …. plein de gros bisous à tous les quatre !!!!

    Aimé par 1 personne

  4. Christelle

    Alors vous plus tard ce sera Jacky et Laurette du film camping…. 🤣🤣🤣🤣il faudra pas vous prendre vôtre emplacement favori !!!
    Je comprends que vous vous régalez, c’est génial, les enfants profitent bien et vous aussi !
    Merci encore pour ce magnifique partage, j’attends toujours avec impatience la suite de tes récits qui m’enchantent . Plein d’énormes bisous !
    Mamie Christelle

    Aimé par 1 personne

  5. Françoise

    Merci pour ce récit qui, comme d’habitude nous décrit de manière précise et incarnée vos périples estivaux. Les photos sont magnifiques et illustrent à merveille ce que vous vivez. Profitez bien de la suite de vos vacances, de l’océan et de ses ressources. Grosses bises à tous les quatre.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s