VACANCES AU PORTUGAL EN FAMILLE

Pour les vacances de la Toussaint, nous avions envie de prendre un peu le large et notre choix s’est porté sur le Portugal. Ce sera notre troisième séjour en terre allophone (le deuxième avec les enfants). Nous aimons beaucoup ce pays et tout autant ses habitants qui sont très accueillants.

Mais cette fois-ci, nous laissons Rancho (notre camion) à la maison et nous optons pour un échange de maison (avec le site HomeExchange). Claudine et son fils viennent chez nous pendant que nous serons chez André. C’est moi qui ai insisté. En effet, depuis que nous avons Rancho, nous ne sommes partis en vacances qu’en camion et même si j’adore la ”vanlife”, ce n’est pas toujours reposant et j’avais justement besoin de me reposer.

Nous prenons la route lundi après le rendez-vous médical de Téva. Comme c’est sa fête, nous voulons nous arrêter sur la route pour manger dans un truc un peu plus ”classe” que le McDo (comprenez une cafétéria!). Mais les dieux de la cafet’ n’étaient pas avec nous car nous avons fait chou blanc à deux reprises. Je voulais m’arrêter dans un resto de la franchise ”A la bonne heure” mais celui de Béziers était fermé, tout comme celui de Narbonne. Je pense que la franchise a dû faire faillite. Du coup, nous nous arrêtons … au McDo. On fera mieux la prochaine fois.

Le soir, nous avons pique-niqué sur une aire d’autoroute en Espagne. Tout le monde était joyeux et nous avons passé un bon moment, même si nous avons mangé de pauvres sandwiches assis par terre.

La route se passe sans encombres même si nous avons connus quelques aventures avec la police. Nous cherchions à nous arrêter pour dormir un peu dans la voiture, du coup, nous sommes sortis de l’autoroute. A peine sortis, la guardia civil (armée jusqu’aux dents) nous fait signe de nous arrêter. Ils nous demandent les papiers de la voiture ainsi que le permis de conduire de Nico et ”tiquent” en voyant la date du permis. Nico leur explique qu’en France, le permis est valable à vie. Puis ils commencent à faire le tour de la voiture et l’un d’eux, en voyant la housse de la planche de surf nous demande si on transporte des armes! MDR! Nico les rassure en leur disant qu’il s’agit de planches de surf et ils nous laissent repartir. Honnêtement, je voyais le moment où ils nous faisaient vider la voiture sur le bord de la route, en pleine nuit. Au rond point suivant, d’ autres gars de la garde civile étaient heureusement occupés avec une voiture sinon, on y aurait sûrement encore eu droit.

Nous nous arrêtons sur un spot indiqué par Park4night mais à part Nico, personne n’arrive à dormir dans la voiture. Les enfants dorment mieux si on roule et moi, je passe mon temps à vérifier que tout le monde respire, stressée à l’idée qu’on s’asphyxie avec notre propre gaz carbonique. Bref, pas une véritable réussite cette halte.

Nous reprenons donc la route. Vers 3 heures du matin, Nico se sent fatigué et je prends le relai. Je roule à peine depuis quelques minutes quand je me fais à mon tour arrêtée. Je suis dégoûtée car je crois que le flic m’arrête pour excès de vitesse (je venais de doubler deux camions à 110 sur une double voie limitée à 90) mais en fait, pas du tout, c’était juste pour laisser passer un convoi exceptionnel.

Finalement, nous arrivons à Figueira Da Foz à 8 heures alors que nous avons annoncé midi à André. Mais nous sommes rassurés, il y a un Lidl juste à côté! Du coup, nous sommes allés nous acheter un petit déjeuner en choisissant des spécialités portugaises. Un rapide tour dans le magasin nous apprend que la nourriture (du moins dans les supermarchés) est plus chère que chez nous.

JOUR 1 : FIGUEIRA DA FOZ

Nous prenons notre petit déjeuner face à l’océan et espérons que nous pourrons avoir la maison plus tôt mais André n’arrive qu’à midi. Nico était prêt à se mettre à l’eau (combi enfilée et planche à la main) quand nous avons reçu son message. Il s’est rhabillé en 4ème vitesse et nous avons pu prendre possession des lieux. La maison s’étend sur quatre étages : 

-le rez-de-chaussé est habité par une dame

-au premier étage se trouvent la pièce à vivre, la cuisine et une salle de bain (assez modernes et bien équipées)

-une salle bain et deux chambres constituent le deuxième étage (ce sera l’étage des enfants)

-enfin, au dernier étage se trouvent notre chambre ainsi qu’un petit salon et une terrasse avec vue sur le spot.

Un petit apéritif offert par André nous attendait. Nous l’avons apprécié, au soleil, sur notre terrasse.

Nous mangeons sur le pouce avec ce qui reste dans la glacière puis nous allons faire les courses (à Lidl, bien entendu).

Dans l’après-midi, Nico va surfer pendant que nous nous baladons dans le village avec les enfants. Nous nous promenons le long des remparts, admirons les façades ornées d’azulejos (enfin surtout moi, les enfants se sont bien moqués de moi), jetons un coup d’œil au skate park puis buvons un coup à la terrasse d’un café où nous essayons tant bien que mal de baragouiner quelques mots de portugais. 

JOUR 2 : Coimbra, Conimbriga et Mentemor o Velho

Pour cette deuxième journée au Portugal, nous avons décidé de visiter la ville de Coimbra, connue pour ses universités. Je règle le plan sur maps me pour arriver directement à l’université et Nico trouve une place gratuite assez près du but, juste à côté d’un superbe parc. Nous allons y faire un tour. Les lieux ont quelque chose de magique, avec ses statues, ses fontaines et ses azulejos. Nous cherchons une cache en vain puis nous allons jusqu’au centre universitaire qui n’a finalement rien de rare. Ce qui vaut surtout le coup, c’est la place des universités avec son palais, sa bibliothèque royale et son église. Nous nous contentons d’y faire un tour et d’admirer la vue sur la ville mais nous ne ferons pas la visite payante de tous ces sites.

Nous redescendons par le magnifique jardin botanique qui appartient à l’université. C’est un vrai dépaysement. Nous traversons une belle bambouseraie avec de flâner dans les jardins qui nous rappellent ceux de Séville.

Puis arrive l’heure de manger et nous décidons de retourner dans le premier parc, à proximité de la voiture pour pique-niquer.

Après manger, nous nous rendons sur le site des ruines de Conimbriga. Je paramètre une fois de plus mapsme pour nous y conduire et nous atterrissons carrément au milieu des ruines! La visite du petit musée est sympa et le tour à travers les ruines vaut le détour, en particulier pour les fans de l’empire romain. De superbes mosaïques sont très bien conservées, ainsi que de nombreuses colonnes. Le site est très vaste. Il fait beau et chaud et tout le monde apprécie la visite.

Pour terminer la journée, nous nous rendons dans le petit village de Montemor – o – Velho qui abrite les ruines d’un authentique château de princesse. Les remparts sont super bien conservés et les enfants s’amusent à se raconter des histoires. Nous sommes quasiment les seuls sur le site, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Encore une belle journée, bien remplie, en terres portugaises. 

JOUR 3 : Aveiro

Aveiro, ou la “petite Venise du Portugal”, n’a finalement pas grand chose à voir avec Venise.

Certes, il y a des canaux mais la ressemblance s’arrête là.

Pour économiser Téva et son genou, nous avons opté pour l’option “tour en bateau rempli de touristes”, ce qui nous a permis de voir pas mal de quartiers différents et d’avoir quelques explications, plus ou moins en français…

Ceci étant dit, les façades de style art nouveau valent quand même le coup d’être vues et nous avons apprécié de nous balader dans la ville. Nous y avons dégusté des “tripas”, spécialités de la ville, et nous avons acheté quelques souvenirs dans une petite boutique.

JOUR 4 : Nazaré et Alcobaça

Le lendemain, nous nous sommes rendus au paradis des surfeurs de gros (entendez par là, de grosses vagues) : Nazaré. Petite pose devant l’énigmatique statue qui nous accueille en haut de la plage nord avant d’aller (re)découvrir le spot.

Ce jour-là, il y a d’assez grosses vagues et nous avons droit au spectacle des pros qui enchaînent les take-off et autres 360° sur des vagues d’une dizaine de mètres. Nico reconnaît la française Justine Dupont, récompensée le jour-même pour ses incroyables performances dans ce genre de conditions.

Nous avons pique-niqué sur la falaise tout en profitant de la vue sur le spot puis comme il se mettait à pleuvoir, nous nous sommes rabattus sur la visite du fort. Nous y avons découvert une étonnante exposition de mouettes ainsi qu’une collection de planches et de matériel ayant appartenu aux plus grands surfeurs de gros et enfin un documentaire expliquant la formation de la fameuse vague de Nazaré.

Nous avons ensuite fait un petit tour rapide dans le village. Nico serait bien resté là toute la journée mais la pluie aura eu raison de ma patience et nous avons ensuite mis le cap sur la petite ville d’Alcobaça.

Cette ville abrite un monastère impressionnant. Nous le visitons et pour une fois, les enfants apprécient la visite car ils ont l’impression d’être … à Poudlard! C’est vrai que le monastère fait étrangement penser aux décors du film. Tout y est : la salle du réfectoire, la cuisine, les dortoirs, les jardins… On s’y croirait. Et même si vous n’êtes pas fans du célèbre petit sorcier, je vous recommande la visite (qui comprend également l’accès à la cathédrale pour un prix très raisonnable). Et tant que vous y êtes, arrêtez-vous prendre un café dans le bar d’en face. Nous avons commandé deux cafés et deux chocolats chauds pour … 3€30! A ce prix-là, ce serait dommage de s’en priver!

JOUR 5 : Obido et Peniche

Nous avons poursuivi notre exploration du Portugal par la visite du touristique mais charmant village d’Obido. Des petites ruelles, des murs blancs, des boutiques et des remparts, voilà ce que vous y trouverez. Le village a beaucoup de charme mais doit sûrement être envahi de touristes en été. Déjà, à cette période, nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup de monde. Nous avons goûté le fameux alcool de cerise servi dans une petite tasse en chocolat. L’association des deux était très sympathique.

Puis nous nous sommes rendus à Peniche. Nico s’est fait une petite session pendant que nous mangions sur la plage avec les enfants puis ce fut au tour de Téva de se mettre à l’eau. Je suis restée au bord pour le prendre en photo mais, à mi-session, il s’est mis à pleuvoir. Nous nous sommes réfugiées dans un bar avec Malie et nous avons savouré un bon chocolat chaud pendant que Téva et Nico terminaient leur session.

Nico aurait évidemment aimé passer la semaine entière à Peniche car il y a toujours des bonnes vagues. Mais comme ce sont des vacances pour tout le monde et non pas un surf camp, je n’ai pas retenu cette option! 

JOUR 6 : FIGUEIRA DA FOZ et PLAGE DE QUIAIOS

Dimanche, il a plu toute la journée. Nous avons exploré les alentours.

Il y avait beaucoup de vent et de brouillard.

Nous avons voulu rejoindre un petit village un peu plus éloigné et MapsMe nous a fait prendre une toute route. On s’est vraiment demandé si on allait arriver jusqu’au bout! L’ambiance était parfaite en cette journée d’Halloween!

Nous avons fini par arriver à ce fameux village qui n’avait rien de rare. J’imagine qu’en été, c’est un peu moins bondé que Figueira Da Foz, mais c’est bien le seul aspect positif que je lui trouve…

L’après-midi, les enfants ont fait leurs devoirs puis nous avons regardé le film Mulan.

Ensuite, toute la famille s’est préparée pour Halloween. Téva a décoré les lieux avec de la fausse toile d’araignée (qui se mariait à merveille avec le mobilier!).

Les enfants avaient préparé avec soin leurs costumes. Quant à nous, disons qu’on a fait le minimum syndical cette année…

On fera mieux la prochaine fois!

Nous n’avons pas fait la tournée des maisons mais nous avons quand même mangé des bonbons!

Nous avons vu quelques magasins décorés et Nico a croisé une famille déguisée dans la rue mais je n’ai pas l’impression qu’Halloween soit une fête très populaire au Portugal.

JOUR 7 : PORTO

Pour notre dernière journée au Portugal, nous sommes allés dans l’une de nos villes préférées : la belle Porto.

Nous y étions déjà allés avec Caro et Yoan et nous y étions retournés avec les enfants.

J’aime beaucoup l’ambiance de cette ville.

Le vieux quartier qui borde le Douro a conservé tout son charme.

Pour économiser un peu Téva, nous avons pris le téléphérique qui nous a amené jusqu’au pont. Puis nous avons traversé ce pont ”Eiffel” pour commencer notre balade dans la ville. Nous avons juste erré dans les rues, admirant les jolies façades et les belles boutiques.

A midi, nous avons mangé dans un restaurant recommandé par le lonely planet. On nous a évidemment proposé des amuses bouches (à base de Morue, ça va de soit) puis nous avons commandé des plats … plus ou moins typiques. Les enfants sont restés classiques. Je suis restée timide même si j’ai testé la soupe du jour (pas une franche réussite…) et Nico a été le plus audacieux. Honnêtement, je ne sais toujours pas ce qu’il a mangé mais ça a eu l’air de lui plaire!

Pour le dessert, on a fait deux équipes : Nico et Malie ont acheté une glace alors que téva et moi avons opté pour une pâtisserie locale (aussi immangeable que ma soupe en ce qui me concerne…).

L’après-midi, nous sommes revenus sur les rives du Douro et nous avons bien sur fait un passage chez Calem, la cave à porto dont nous avions fait la visite guidée avec les copains. Pas de visite cette fois-ci, nous passons directement par la case boutique pour ramener quelques souvenirs ”liquides”.

Le soir, tout le monde s’est activé pour ranger et nettoyer la maison.

JOUR 8 : RETOUR

Le lendemain fut une longue journée de route. Nous sommes partis à 7 heures du matin et arrivés chez nous vers 1 heure du matin. Mais le trajet s’est bien passé. Nico a conduit la plupart du temps. J’ai juste pris un relai, ce qui lui a permis de se reposer un peu.

En bref, nous nous sommes une fois de plus régalés au Portugal. C’est une destination familiale et accessible financièrement. 

Et quelque chose me dit que ce ne sera pas notre dernier séjour au pays de la morue!

Et vous qu’avez-vous fait pendant vos vacances ?

6 réflexions sur “VACANCES AU PORTUGAL EN FAMILLE

  1. rivière arlette

    Merci de nous avoir, une fois de plus, permis de voyager avec ton récit très vivant, comme si nous y étions , les azulejos j’aime bien aussi !! dommage pour la pâtisserie qui ne t’as pas plu, je pensais qu’au Portugal, comme en Espagne ils faisaient de churros avec un bon chocolat chaud c’est une valeur sure !!!! Le principal c’est que vous vous soyez régalés malgré quelques petits inconvénients !!
    plein de gros bisous de nous deux !! pépé et mémé de Grabels !

    J'aime

  2. Françoise

    Merci pour ce récit de votre séjour. C’est toujours un plaisir de te lire Emma. Le Portugal est un pays accueillant qui mérite qu’on y retourne souvent. Les Portugais sont, de plus, des gens charmants… Nous, on a hâte d’y aller, nous avons dû annuler notre voyage dans l’Algarve en 2020 mais nous ne désespérons pas d’en préparer un autre prochainement dès que l’occasion se présentera. Bisous à tous les quatre.

    J'aime

  3. Bernadette Martinez

    Merci de nous faire partager vos aventures !! On prend toujours plaisir à te lire et c’est un peu comme si on avait fait partie du voyage ! Bisous à tous les quatre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s